V Atelier Transfrontalier “Le Développement durable et la diversité culturelle”

De à
De à
Musée du Patrimoine Municipal (MUPAM). Malaga
Menara_Taller_Malaga

La Fondation Trois Cultures de la Méditerranée et le Ministère Chargé de la Communauté Marocaine Résidant à l’Étranger organisent au Musée du Patrimoine Municipal (MUPAM) de Malaga, le 13 et 14 mars 2013, le V Atelier Transfrontalier «Le développement durable et la diversité culturelle”. Cet atelier qui appartient au projet MENARA, reçoit la collaboration du Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN de Malaga.

 

 

L’atelier vise à discuter et mettre en valeur les expériences et les approches issues de la relation entre le développement durable et la diversité culturelle. Les sommets mondiaux sur le développement durable qui ont commencé à Rio 92, les Conventions issues de celle-ci sur la diversité biologique, le changement climatique et la désertification associées à ces Conventions sont une référence dans le domaine de l’environnement international.

 

La Méditerranée, avec sa Convention spécifique et la première à caractère régional, appelé Convention de Barcelone, a marqué un référent qui caractérise ce bassin et ses berges en un lieu de rencontre qui rend possible la maxime environnementale de “Pense globalement, agit localement”.

 

En ligne avec les objectifs fixés dans les ateliers précédents, dans lesquels nous avons suscité un débat sur les nouvelles tendances et les propositions innovatrices qui situe la diversité au coeur de ses priorités, le V atelier dans une approche essentiellement pratique, avancera une réflexion sur les nouveaux modèles alternatifs de développement socio-économique applicables à la zone transfrontalière. Nous aborderons à cet effet une réflexion très intéressante sur l’économie “mauve, qui cherche à mettre en valeur la culture et sa diversité comme un élément potentiel de croissance à tenir compte pour construire un modèle de développement durable.

 

L’atelier va aborder également les expériences réalisées dans des aires aussi emblématiques que la Réserve de la Biosphère Intercontinentale de la Méditerranée, l’unique Réserve de la Biosphère Intercontinentale au monde, qui associe une gestion durable partagée entre l’Andalousie et le nord du Maroc.

 

Suivez l’atelier à :

Facebook

Twitter: @ProyectoMENARA  #ProyectoMENARA