Présentation et discussion des résultats du Premier Étude d’Investigation du Projet MENARA

fotografias de Anna Elias Tel. 600427541

fotografias de Anna Elias Tel. 600427541

Le 27 février 2013 a eu lieu à Séville, au siège de la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, la présentation et la discussion des résultats du premier étude de l’investigation sur les flux migratoires entre le nord du Maroc et l’Andalousie du projet MENARA.

 

Cette première étude a mis l’accent sur ​​la connaissance de la caractérisation, l’emplacement et la segmentation des flux migratoires en provenance des provinces du nord du Maroc et qui arrivent à l’Andalousie.

 

Dans l’ensemble, il s’agit d’une  recherche orientée à l’applicabilité des résultats dans un sens utilitaire. C’est la raison pour laquelle,  nous comprenons essentielle pour compléter ce processus, créer un  espace de réflexion et de débat dans lequel on puisse recueillir les commentaires des membres du tissu social Andalou dans le domaine de la migration, en tant que protagonistes de la gestion de la diversité et de l’attention à la population migrante, et donc des «informateurs clés», capables d’enrichir le processus de recherche.

 

Nous avons eu le plaisir de compter avec la participation des entités suivantes:

 

• Sevilla Acoge

• Codenaf

• Asociación Cardinj

• Cruz Roja Andalucía

• CEAR

• Fundación CEPAIM

• Asociación prensa Sevilla

• UGT

• CCOO

• Asociación Marroquí para la Integración de los Inmigrantes

• APIC – ANDALUCÍA ACOGE

• Asociación Cultural Mujeres entre Mundos

• Asociación Shababia

• Asociación Habitáfrica

 

 

fotografias de Anna Elias Tel. 600427541

 

La journée a été organisée sur la base des objectifs suivants:

 

• Fournir une dimension participative et démocratique du processus de recherche.

• Clarifier les lignes d’action stratégiques qui contribuent à maximiser l’utilité et l’applicabilité du travail en adaptant les résultats aux besoins et opportunités existantes, afin de transformer la réalité étudiée.

• Générer collectivement de nouvelles connaissances sur la réalité de la migration entre l’Andalousie et le Maroc.

• Soumettre les résultats obtenus à l’évaluation et l’orientation des agents sociaux travaillant cette réalité.

• Générer des propositions d’action.

• Renforcer la communication entre les partenaires sociaux impliqués dans la gestion des migrations entre le Maroc et l’Andalousie.

• Générer de nouvelles opportunités de collaboration.

 

L’approche méthodologique de la proposition a été organisée sur le paradigme de «groupes intelligents» dans lesquels le groupe est considéré comme un moteur puissant de la pensée créatrice et de la production de connaissances. Cela conduit à un effet multiplicateur qui rend des idées développées, beaucoup plus que la somme de ses parties.

 

La dynamique de la journée a été celle-ci :

 

1 °. Présentation des principaux résultats obtenus dans l’étude.

2 °. Travaille en groupe avec une dynamique participative qui a permis de construire des connaissances, en systématisant les contributions apportées collectivement par les institutions et les acteurs sociaux des participants andalous.

 

La séance de travail a eu lieu dans une ambiance participative et de convivialité, avec des nombreuses et intéressantes réflexions et conclusions des agents sociaux participants. Il a été remarqué l’importance de partager des idées, des expériences et des possibilités de collaboration, toujours nécessaires au processus d’intervention sociale, mais encore plus pertinente dans les moments difficiles comme ceux qu’on vie actuellement dans ce secteur où on voit que les besoins se multiplient tandis que les ressources diminuent.

 

 

Enfin nous profitons ces lignes pour vous remercier encore de votre temps et votre expertise. Les résultats de cette journée de travail seront annoncés prochainement.